Actualités

Le millésime 2008

Les vins des vendanges 2008 sont disponibles à la vente dès leur mise en bouteilles au printemps 2010, après 18 mois d'élevage.

Le millésime 2008, un millésime miraculeux !
L'année 2008, avec une météo particulièrement instable, dangereusement propice aux maladies, et un été maussade et humide, s'annonçait difficile. Cependant, la plus grande vigilance à observer chacune de nos parcelles et la bonne gestion de nos traitements naturels alliés à l'âge vénérable de nos vignes - qui les rend très résistantes - ont encore démontré leur efficacité. Restait le problème de la maturité qui tardait. Le temps a alors miraculeusement changé, apportant des conditions idéales : à partir du 14 septembre, le soleil et le vent du nord ont séché et mûri les raisins, et les vendanges, débutées le 28 septembre, se sont déroulées sous le même beau temps. De quoi réjouir la joyeuse troupe des vendangeurs mais surtout le régisseur, Pascal Marchand, qui a rentré ainsi des raisins de très belle qualité.

En quantité, 2008 s'avère être la plus petite récolte que nous ayons connue depuis 10 ans : résultat du travail dans les vigne et du tri aux vendanges qui se devait d'être particulièrement sévère cette année. Mais vigilance et exigence ont porté leurs fruits en nous offrant aujourd'hui un millésime somptueux : les vins se distinguent par une grande richesse aromatique et un magnifique équilibre qui les rend dès maintenant très agréables à déguster.

Le millésime 2008 , raconté par Pascal Marchand régisseur du Domaine

« Les vendanges, débutées fin septembre, se sont poursuivies sur le début du mois d'octobre : je n'avais pas vu ça depuis 15 ans ! Elles se sont déroulées dans un climat vraiment idéal, ensoleillé et frais ! Les raisins ont été mis en cuves à 5-6°C (nous les laissions parfois se refroidir durant la nuit), et les macérations à froid ont été très longues (7 à 8 jours) sans avoir besoin de les forcer. Ainsi, les départs en fermentation alcoolique ont été très lents, très doux, les levures indigènes (celles, naturellement présentes sur la peau des raisins, qui transforment les sucres en alcool) jouant tranquillement leur rôle. Les raisins présentaient un bon équilibre entre acidité et degré alcoolique potentiel, avec une belle maturité physiologique et des tannins bien mûrs. Cela nous a permis de conserver beaucoup plus de vendanges entières (avec leurs rafles) : de 20 à 30% par cuvée (et jusqu'à 100% pour les Vougeot 1 er cru Les Cras). Les macérations post-fermentaires ont été plus courtes que les années précédentes mais les macérations totales ont quand même duré de 24 à 25 jours. Nous avons ensuite tout décuvé, puis pour éliminer les lies les plus lourdes, les plus grossières, nous avons remis les vins en cuves pendant 8 à 10 jours avant de les entonner ( c'est très rare si longtemps mais je voulais profiter des meilleurs jours du calendrier lunaire). Une fois les vins en fûts, nous avons ouvert les portes pour que le froid rentre dans les caves afin que les fermentations malo-lactiques ne démarrent pas trop vite : pour que les vins gardent leur matière colorante, qu'ils soient mieux structurés.

Les vins rouges ont terminé leur fermentation malo-lactique exceptionnellement tard, en septembre 2009 : c'est le gage d'une bonne stabilité. Ils auront un bon potentiel de garde. Ils n'ont été soutirés qu'en décembre : ils sont restés jusque là dans leurs fûts d'origine afin qu'ils se nourrissent de leurs lies. Les vins rouges sont denses, très droits, très élégants, ils ont beaucoup de corps, je dirais même beaucoup de coeur. Leurs tanins sont souples et leur complexité aromatique est ample, avec une belle expression de fruits rouges. Je les trouve typiquement bourguignons ! Le « nouveau venu », le Corton, m'a vraiment surpris et impressionné tant il est fin et délicat. On sent sa noble origine. »

Les vins blancs , après avoir passé près de 11 mois en fûts de chêne, ont été mis en cuves inox afin qu'ils gardent toute leur fraîcheu r. Ils présentent une belle combinaison d'acidité et de maturité, de fraîcheur et de densité. Ces blancs 2008 sont magnifiques, dans la lignée des 2007, dans un style différent. Les 2007 sont très droits, très beaux ; les 2008 sont plus enveloppants avec une jolie ``ossature´´ : ce sont des vins très généreux, accessibles très vite après leur mise en bouteilles. Ils ont une richesse aromatique exceptionnelle. Ils sont vraiment magnifiques ! ».

Retour à la liste des actualités